Opinion libre


16 mars 2012

Pourquoi la femme noire haït-elle maintenant l’homme noir ?

Aux States où je vis depuis plusieurs années maintenant, j’ai remarqué un véritable phénomène social qui, si nous ne prenons garde, risque fort de détruire la communauté noire et ses descendances.

Toutes les femmes, qu’elles soient caucasiennes, noires, asiatiques, hispaniques...sont potentiellement menteuses, manipulatrices, hypocrites, etc., (bonjour maman). Je le sais parce que j’en ai fait l’expérience. Cependant, ici aux States, la femme noire non seulement, elle est très mal vu par la société américaine, elle est de surcroît considérée comme autoritaire, profiteuse (gold digger), dominatrice, et surtout bornée.

Plus de 80% des femmes noires sont célibataires (single) ou monoparents de un ou plusieurs gamins. D’après US Census Bureau de 2011, 24 million d’enfants vivent dans une maison monoparentale sans papa dont 72% sont des enfants noirs. Une statistique qui fait froid dans le dos puisque les études ont clairement démontrées que les enfants élevés en l’absence d’un des parents, grandissent avec des conséquences comportementales néfastes. D’après les chercheurs de l’Université de Columbia 68% des enfants qui n’ont pas une bonne relation avec leurs papas sont susceptibles de fumer, de boire l’alcool et d’utiliser des drogues. 30% des enfants vivant avec leurs mamans sont à haut risque.

Le phénomène a pris une ampleur inquiétante ces dernières années avec l’arrivée des couples venus d’Afrique. Une fois aux Etats-Unis, nos sœurs deviennent de véritables récalcitrantes, piétinent nos traditions et cultures et se mettent à singer bonnement les afro-américaines. Le danger est que, la société américaine dans son ensemble a de gros préjugés sur nos cultures africaines, considérées à tort comme une tradition de sauvages qui favorise la mainmise et la soumission des femmes…une culture barbare où les femmes sont quotidiennement battues par leurs époux. Aussi, dès que la sœur africaine par imitation vulgaire ou par entêtement appelle la police à la suite d’une dispute familiale (ce qui est ordinaire dans les couples), celle-ci (la police) arrive en force, avale toutes les bêtises, tous les mensonges que ponde notre sœur et embarque ensuite le malheureux époux choqué, parfois sous les yeux pétrifiés des enfants !!!

Un ami "correctional officer" me disait l’autre jour que de plus en plus des noms africains dominent dans les lieux de détention et les prisons américaines…

Pourquoi donc la femme noire, très mal vu et très mal aimée par la société américaine, s’associe-t-elle avec ce système babylonien pour jeter son mari en prison ou le mettre à l’écart de la maison et des enfants, dans l’unique but de collecter après le "child support" ? Pourquoi la femme noire accepte-t-elle de comploter avec le système babylonien contre la famille noire ? Pourquoi la femme noire haït-elle maintenant l’homme noir ?

Etats-Unis ce 03/16/2012

EB_Toutmosis3 alias Khephren !

«  L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est la mentalité de l’opprimé » Steve Biko

Sites Web

http://www.fatherhood.org/media/con...

http://concreteloop.com/2011/07/cl-...

http://www.singleparentmagazine.net...

http://www.census.gov/compendia/statab/

http://www.census.gov/population/ww...

http://newsone.com/nation/newsonest...


Vous avez dit

1    2012-03-17 02:34:49   helim-kfam

  • C est effectivement un sujet très critique, pas seulement aux USA.

    En France par exemple, c est la cata. Pourquoi ? Eh bien : la réussite véritable d un(e) Noir(e) est très exceptionnelle, anecdotique, voire inexistante (oublions le cas particulier du sport). Or, voilà que :

    1) La femme est de nature plus attachée à la "réalité concrète", ce qui bien souvent, dans des sociétés occidentales très matérialistes et très égoïstes, conduit chez elle à une obsession de l Avoir, du Paraître et un Opportunisme caricatural.

    2) La femme qui, de nature cherche la protection auprès de l homme, ne trouve plus cette sécurité auprès d un homme Noir, dévalorisé et méprisé comme elle-même par la société occidentale.

    3) Dans la même logique que ce qui précède, les femmes aiment souvent les hommes de pouvoir (protection oblige). Or tandis qu en Afrique, les hommes semblent posséder encore un certain pouvoir (même piloté en réalité d en haut par le même occident), la servitude persistante et la relégation de l homme Noir au bas de l échelle humaine est bien plus visible en occident. Il va alors de soi que les dégâts chez la femme, attachée aux "réalités concrètes", c est à dire qui ne croit que ce qu elle voit, ne se fassent pas attendre...

    En somme, les Africains (Noirs) ont été vaincus et restent encore dans cet état, si ce n est même s y enfoncer davantage chaque jour. Or, voilà encore que :

    4) Comme dans toute guerre, "malheur aux vaincus !"

    5) Comme dans toute guerre, le vainqueur prend à loisir la femme du vaincu ; laquelle ne se fait d ailleurs pas longtemps prier par le nouvel homme fort qui lui assure la protection fort recherchée. Et ceci, en réel (voyons comment les vainqueurs puissent si facilement parmi les plus belles femmes Noires) comme en esprit (captivation mentale, admiration du vainqueur).

    CONSEQUENCE : Si le Noir veut récupérer sa femme, s il veut avoir une famille digne du nom, eh bien, qu il se lève et qu il se batte pour recouvrer sa dignité. Il n a qu à combattre ses ennemis, jusqu à vaincre ou périr... comme un HOMME !

2    2012-03-17 03:11:31   kodjo epou

  • Cher compatriote EB_Toutmosis3 alias Khephren, vous soulevez-là un sujet plus que préoccupant. Il nous revient avec une fréquence inouïe, ces cas de femmes, surtout d’origine africaine, qui n’hésitent pas à se servir de la justice pour mettre leurs époux en grande difficulté ou carrément prison. Ces femmes « émancipées » ont peut-être raison de ne plus être celles que les hommes allègrement piétinent dans leur foyer, en Afrique, sans qu’elles aient des recours qui les protègent contre de tels abus. C’est normal qu’elles cherchent, une fois arrivées en occident, cherchent à s’émanciper. Mais trop nombreuses sont celles qui cherchent a mettre la culotte a la place de leur maris. La plupart d’entre elles, avouons-le, projettent la piètre image de « la femme insoumise et récalcitrante, la femme libérée en quelque sorte. Nous faisons le constat très amère et parfois risible qu’en voulant être plus américaines que les américaines, elles se transforment en véritables monstres, avec des attitudes bancales, à la risée du public. Beaucoup de compatriotes ont souffert ou souffrent de cette situation dramatique. Certains hommes ont même vu leur vie ruinée. Cela m’amène à vous raconter cette petite histoire qui s’est déroulée dans le Minnesota. Il s’agit d’une dame qui a réussi à monter ses enfants contre son mari avec qui elle vit à Minnéapolis. La situation s’est aggravée Au point qu’un des enfants, sous l’impulsion de sa mère, a appelé la police sous prétexte d’avoir été battu par son père. Au moment où le pauvre papa se battait comme un beau diable pour récuser le mensonge de son enfant, la mère enfonça son mari qui a failli se retrouver derrière les barreaux. Heureusement pour monsieur, l’expertise policière a pu démontrer que c’était un complot monté de toute pièce par cette femme et son enfant. Comme si cela ne suffisait, la dame a fait monter la surenchère en saisissant les documents légaux de son mari. Ce dernier, n’en pouvant plus les comportements de sa femme et de leurs trois enfants, a plie bagages pour regagner Lomé. Pour être complet, il faut rapporter que selon des proches de cette famille, le mari a eu ces tonnes de déboires parce qu’il aurait refusé de mettre fin à ses relations avec sa seconde épouse qui, elle, est restée au Togo. Cela suffit-il pour qu’une africaine, une Togolaise de surcroît, veuille jeter son mari en prison en Amérique ? C’est là où se situe le débat. Il existe beaucoup d’autres cas qu’on peut qualifier de pitoyables, de ridicules et de regrettables. C’est cet état de chose que j’avais tenté de dénoncer en utilisant l’affaire de la guinéenne qui se disait violée par DSK en évoquant une fellation forcée. Une partie de mon texte publié en date du 11 Juillet 2011 déclarait ceci : « Nafissatou Diallo est sans doute la révélation troublante de cette catégorie de femmes africaines qui, une fois arrivées en Occident, seules ou avec leurs époux, se laissent emporter par des rêves illusoires, cherchant, parfois, à se vendre très chères par l’usage démesuré des arsenaux juridiques qu’elles découvrent et qui font la part belle à la gente féminine. Aussi est-il fréquent de voir des cas où une épouse, se disant violée par son propre mari, traîne ce dernier devant la police ou les tribunaux. L’argent, le brusque reniement de l’ordre des valeurs africaines, l’envie de divorce ou de liberté sans restrictions sont les fils conducteurs de telles extravagances » Cher EB_Toutmosis3 alias Khephren, vous soulevez une question disons sociétale très fréquente dans les communautés africaines en Occident. C’est un drame. Je crois avoir lu sur nos sites un intervenant qui demandait des conseils pour savoir si c’est un bon plan de faire venir son épouse aux States ou s’il la faut laisser à Lomé et prendre une autre en mariage ici. A-t-il tort ou raison ? C’est tout un débat ! Bon weekend.

3    2012-03-17 13:10:25   matadi

  • Monsieur, Je vous remercie pour votre article sur ces faits qui se passent aux USA. Bizarrement, c est le même constat depuis mon arrivée en Europe, il y a 15 ans. Je me demande pourquoi, la femme noire doit haïr l homme noir. Peut-on trouver la raison dans la pauvreté, l homme blanc est toujours considéré comme riche et l homme noir barbare et pauvre. Ce sont des préjugés qui malheureusement ne disparaissent pas. Lorsque j étais étudiant, les filles noires de la même promotion était très complexées avec nous. Je ne comprenais pas. Au même moment dans la même université, il est rarede voir les mêmes choses chez les autres races : un chinois sort avec une chinoise, un français avec une française. Ce qui m a surpris, en France, une jeune femme pauvre blanche peut sortir avec un jeune homme pauvre blanc comme lui. S ils n ont rien, ils préfèrent dormir dans les squats, des maisons abandonnés. Elles ne chercheront jamais les grottos, ni se prostituer. Alors que la jeune femme noire même avec une bourse d étude refuse de voir autour d elle des jeunes hommes noirs. Le phénomène est encore plus accentué dans la communauté togolaise. Sortir avec un étranger est bien vue, on aime bien le montrer comme un signe d émancipation ou de réussite. Pauvre Togo. C est une maladie togolaise. La femme togolaise nous fuit dans le campus et aime se montrer avec les étrangers qui ne vont jamais l épouser. Pire beaucoup hommes togolais qui ont immigrés en Allemagne dans les années 1990 sont victimes de cette situation. Après les dures épreuves, les moments difficiles passés dans les camps d asile, sans papiers et qui un jour se voient accorder le fameux sésame, la carte de séjour, ils s en vont à Lomé épouser une femme togolaise. Arrivées en Europe, nos femmes apprennent très vite qu elles ont plus de droits qu en Afrique, mal conseillées par les travailleurs sociaux, demandent le divorce et chassent leur chers époux qui les ont fait venir en Europe, triste histoire. J ai suivi de près une de ces histoires : Koffi (prénom fictif) est arrivé en France sans papier. Il a galéré de gauche à droite avant d avoir son papier. Il travaille dans le bâtiment comme maçon, se débrouille dans la plomberie, le carrelage. Il a réussi à construire sa propre maison, une jolie villa alors que pas mal de ses amis diplômés vivent dans les HLM ou dans les immeubles. Il a fait venir sa femme de Lomé. Sa femme qui n a pas un diplôme conséquent a du mal a trouver du mal. On lui a conseillé le nettoyage. Mais Madame ne comprend rien de la vie en France. Elle se sent même frustrée en voyant son mari dans les habits de maçon. Avec ses 4 enfants, elle a demandé et obtenu avec l assistance des services sociaux le divorce. Le Monsieur est chassé de la maison. Elle croyait trouver un autre mari lettré. Mais depuis, ses copains défilent dans la maison avec des fausses promesses : congolais, camerounais... Elle n a pas compris que le mari togolais est quelqu un de sérieux et travailleur. Elle n a pas compris qu il n y a pas de sot métier et tout métier qui rapporte de l argent est à soigner. Que vont devenir ces 4 enfants sans leur père ? Voilà la triste réalité de certains de nos compatriotes en Europe. C est tout juste une contribution et je souhaite qu on en parle souvent dans nos communautés et surtout essayer d enlever ces préjugés dans les têtes de nos soeurs. J ouvre donc le débat et surtout j aimerais savoir ce qui est de négatif dans notre communauté pour que nos femmes se comportent de telles façons.

4    2012-03-17 13:11:34   Godefroy

  • http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xht...">

    Salutations Khephren !


    Merci pour avoir mis ici ce sujet en exergue. C’est un important sujet en effet.
    J’ai envie de répondre à cette problématique en avançant les points suivants :

    • Quand vous quittez un milieu social, la vôtre propre, que vous n’a jamais eu la chance de comprendre et d’apprécier vraiment, pour un autre milieu quel qu’il soit, cela laisse des portes ouvertes à toutes les dérives possibles.
    • Ajouter cela l’absence criarde de repères de valeurs positives et de nobles aspirations enracinées dans cet amour de soi qui constitue le terreau sur lequel va pousser et s’épanouir la fleur de votre de vie, le tableau commence à  vite prend forme.

    Afin, ceci ne touche pas que les femmes Africaines, mais également les hommes. Tant la mode est à l’imitation bête et irréfléchie avec en tête de ligne un matérialisme ridicule, improductif et débilitant.  
    La Vie divinement sacrée est devenue un objet commercial, pas seulement aux États-Unis, mais aussi en Occident en général, là où le système social entretient une certaine illusion de protection sociale à coup de billet de banque pour certains, sinon la plupart de nos compatriotes.  On décide de faire un enfant pour le gain financier qu’il représente. Pas par amour. Il y a longtemps que cette valeur AMOUR a foutu le camp des relations de couple.  
    Des enfants qui deviennent, entre autres, des biens d’investissement pour combler les manques et attentes de parents matérialistes.

    C’est vraiment dommage, on est déjà face au mur.


    ‘‘Quand on ne sait pas d’où l’on vient, il est difficile, voire impossible, de savoir où l’on va.’’

5    2012-03-17 18:33:21   Gbagli

  • Grand merci Kephren pour cet article qui traite un sujet tres important. Vous avez ouvert un debat qui doit interesser tout Africain vivant en Occident en ce moment. J aimerais completer qu apres avoir expulse leurs maris, certaines de ces femmes cherchent desesperement des remplacants blancs (qui sont plutot rares aux usa) ou noirs qui ne sont pas aussi pres a engager des femmes. I y a quelques mois je regardais une video sur youtube de deux africaines qui disent etre victimes de la discrimination raciale de la part des hommes africains qui les appelent les Fatou, car ne voulant pas d elles. Il y a plusieurs choses qui font eloigner les hommes africains de nos soeurs noires plutot belles et bonnes cusinieres. C est leur inexperience face a cette culture satanique pourtant tres peu avantageuse pour les femmes. Pour ceux qui ne le savent pas, il est avere que la moitie des mariages celebrees dans une annee donnee aux Etats-Unis debouche sur le divorce pendant des six mois suivant le mariage. La loi dit que c est l homme qui doit quitter meme si c est une maison conjointement achetee. Cependant les femmes se trouvent incapbles de payer le mortgage, d ou leur expulsion. L incapacite de la femme africaine a sisir les realites de la culture moribonde americaine qui est desavantageuse, amene certains hommes africains a se departir de nos soeurs et a s accoquiner aux blanches (qui ne sont pas meilleures) sensees avoir quelque experience avec la vie monoparentale ou le celibat dans un milieu hautement capitaliste. Lorsque nos soeurs comprendront que la culture occidentale ne cherche que L ARGENT en toute chose et jamais le bonheur des foyers, elles sauront qu elle leur fait plus de torts que de biens. Et personne ne viendra se plaindre de l autodiscrimination des Fatou, comme c est le cas de cette video youtube.

6    2012-03-17 23:10:12   JuniorGottlieb

  • Theme très interessant ! Ces comportements chez les femmes africaines en occident sont devenus phenomenaux. En Allemagne, dans la ville de Munich par exemple, les degats ne sont plus à compter. C est un drame, un drame, un drame avec grand "D".

    Salut fraternel !

    JuniorGottlieb

7    2012-03-18 13:05:15   New life

  • On dirais ke les femmes se vengent de nos propres comportements,voir nos faux promesses quand ont est en conge en Afrique,ses promesses ke certain de nos confreres font just pour voir la culotte.Les femmes sont tres informent,meme si la situation ne les aventage pas elle ont decouvert le moyen de faire souffrir un homme,j´ai personnelement fait l´experience,les garde vous,le tribunal,les amendes,les mensonges actuellement j´ai deux garcons ke je voie plus,mais les amis me disent tu as la chance parce que mon cas est une femme blanche,beaucoup sont ruine,je vie seul actuellement et depuis dix ans maintenant je n´arrive plus a me remettre financielement,trop de dettes,d´autres disent de reprendre une femme du pays mais quand je voi se qui se passe j´ai serieusement la trouille,j´ai un ami qui me conseillais qui m´ a presque persuade il a lui finalement amene sa femme avec qui il a deux enfants qui l´a quitter apres neuf mois beau c´est dure la solitude,mais malgrer sa j´ai les oreilles tranquille

8    2012-03-18 13:07:04   New life

  • On dirais ke les femmes se vengent de nos propres comportements,voir nos faux promesses quand ont est en conge en Afrique,ses promesses ke certain de nos confreres font just pour voir la culotte.Les femmes sont tres informent,meme si la situation ne les aventage pas elle ont decouvert le moyen de faire souffrir un homme,j´ai personnelement fait l´experience,les garde vous,le tribunal,les amendes,les mensonges actuellement j´ai deux garcons ke je voie plus,mais les amis me disent tu as la chance parce que mon cas est une femme blanche,beaucoup sont ruine,je vie seul actuellement et depuis dix ans maintenant je n´arrive plus a me remettre financielement,trop de dettes,d´autres disent de reprendre une femme du pays mais quand je voi se qui se passe j´ai serieusement la trouille,j´ai un ami qui me conseillais qui m´ a presque persuade il a lui finalement amene sa femme avec qui il a deux enfants qui l´a quitter apres neuf mois beau c´est dure la solitude,mais malgrer sa j´ai les oreilles tranquille

9    2012-03-18 14:07:35   gbalou

  • "la réussite véritable d un(e) Noir(e) est très exceptionnelle, anecdotique, voire inexistante (oublions le cas particulier du sport)", dixit helim-kfam


    Je suis tout à fait du même avis que notre compatriote helim-kfam ! Mais en parfait désaccord avec ses conclusions.

    En effet, la gente féminine, de part sa nature (pérénisation de l espèce), se penche instinctivement vers des partenaire pouvant leur assurer la sécurité, la protection et le cadre idéal pour faire grandir sa progéniture ! Toute femelle animale tout comme humaine, se comporte ainsi ! C est la nature !

    La plupart des africains en europe et aux states, vivent essentiellement de ptits boulots de techniciens de surface ou de plongeurs (en eaux troubles). Ils font venir leurs femmes et enfants d afrique, et croient que tout va continuer comme si on était au bled ! Vivant une vie dégradante pour certains et pas très reluisante pour d autres.

    En afrique, le poid des traditions avait toujours joué en leur faveur pour régler les litiges, puis la vie continuait comme avant...

    En occident, la famille et la belle famille ne sont plus là pour "régler à l amiable", les conflits...

    Pire, en occident, l homme noir, pour des raisons bidons dépassant mon entendement, ne veut pas s intégrer dans la société. Il se dit victime de racisme ! Or, on a quelques fois l impression que nos frères veulent juste profiter sans donner de contrepartie. Ils ne se mélangent pas ; après 10 ans de vie en occident, ils continuent à ne comprendre que l ewe et refusent d apprendre les langues des pays d accueil ; les mauvaises habitudes s installent et on les retrouve chaque soir dans les même boui-boui, à siroter un alcool de mauvaise qualité !!! Pendant ce temps, leurs compagnes s occupent des choses réélles : les enfants, leur éducation, les finances, bref, la vie de tous les jours...

    Il est en effet très rare, sinon exceptionnel qu un africain réussisse en occident. Et les rares qui réussissent, faut voir comment leurs frères les traitent : vendu au blancs, traitres à l afrique, etc, etc... Comme s ils sont jaloux de la réussite d un frère ! Il n est même pas considéré comme un exemple à suivre !

    Il n est pas étonnant que devant la vie dissolue que mènent nombre de nos compatriotes noirs, leurs compagnes les envoie promener ! Et c est bien fait pour ces loosers !

    Les africains peuvent changer cet état de fait, s ils arrivaient à procurer la sécurité et la protection à leurs femmes. Et comment ??

    1. Etre conscient de son rôle de moteur de la famille et se comporter en conséquence.

    2. Travailler, travailler dur pour gagner le quotidien familial et regagner son honneur perdu.

    3. Respecter sa femme et bien la traiter. Sachez, chers messieurs, que les femmes ont TOUJOURS été plus intelligentes que les hommes !

    4. Vivre dignement. Accepter les difficultés de la vie et les surmonter avec humilité sans tout remettre sur le dos des autres ou d un quelconque blanc !

    5. Etc.

    Monsieur le pharaon, oui, la femme noire hait maintenant l homme noir car, ce dernier n a pas su lui garantir, à elle et à leur descendance, la protection et l amour qu on attendait de lui !

    Je vous remercie.

    - Le Gbalou d Atakpamé

    "Elever un garçon, c est élever un homme ! Elever une femme, c est élever toute une nation !, un adage populaire africain

10    2012-03-18 16:01:15   Lèguèdè

  • Slt compatriote EB_Toutmosis3 alias Khephren ! Je ne partage pas toujours vos analyses politique cependant je vous félicite d´avoir eu le courage de poser ce problème sur ce site. La femme noire hait-elle l´homme noir ? Je ne saurais le dire. Mais la question mérite d´être posée au regard des dégats occasionnés pas les dissensions au seins des couples africains installés en occident. Ce que nous observons chez nos soeurs, mères et épouses africaines n´est que le reflet de la psychologie de l´homme noir colonisé qui est très enclin à copier bêtement et maladroitement les futilités de l´occident au détriment des valeurs sures de sa propre civilisation. Le comble c´est il s´intéresse surtout à ce qui va le détruire sans le savoir ! Une autre raison qui explique ce comportement de la femme noire en occident résiderait dans la pauvreté matérielle qui l´empêche de se dépasser elle même et faire preuve d´une certaine grandeur au contact de la civilisation matérialiste occidentale. Les factices de cette civilisation lui fait perdre la tête. Beaucoup pensent que la venue en occident est l´occasion rêvé pour devenir riche ! C´est ainsi que pour toucher des allocations familiales et autres prestations sociales des femmes africaines n´hésitent pas à déclencher des conflits au sein de leur foyer pour faire chasser leur mari de leur logement commun.En Allemagne les de Hambourg et Munich sont connues pour des cas de togolaises qui chassé leur mari de la maison. Souvent le conflit éclate après la visite de la belle mère (mère de la femme). Je suis d´avis qu´il faut laisser la femme et les enfants au pays tout en s´occupant convenablement d´eux. Il faut veiller à ce que les enfants aient une bonne éducation ou formation le moment venu. Certes ce n´est pas sans inconvénients mais cette option présente à mon avis moins de danger pour l´homme noir en occident.

11    2012-03-18 19:57:40   La parole

  • Personnellement, je pense qu il faut revoir aussi le comportement de l Homme Africain face aux realites du milieu dans lequel il vit et apres l on puisse attaquer a nos soeurs.

    . J accuse l homme africain parcequ il communique mal avec sa femme(Aux USA, Homme se consentre trop pour son travail et oublie le foyer, oublie completement de faire une bonne balance entre travail et foyer, detruit aussi par le stress) . consequence, a un moment donne la femme pense qu elle n est plus aime comme quand elle etait a lome).... C est pourquoi il est important de se trouver un petit temps et de temps en temps pour sortir, se balader, aller chez des amis, organiser de petite fetes entre amis a la maison biensur : tt ceci fait du bien. .J accuse l homme Africain parcequ il n a jamais montrer la realite de l occident quand il va en Afrique(Il ne montre que l occident bon, riche par son comportement lors de ses vaccances en Afrique. .J accuse l Homme Africain a cause du manque de consideration qu il a pour les autres metiers dans son pays d origine. (Un macon moins sonsidere qu un enseignant, Un balayeur de ru moins considere qu un Zman........La liste est longue). Vu ceci, une fois en Europe, ta femme remarque que tu es balayeur de ru, ou macon que penses-tu sera la reaction de ta femme qui etait respecte quand elle etait a lome parce que son mari est en "pays etrange" La femme ne veut pas perdre cet honneur ni aujourd hui,ni demain. Pour nos soeurs, il faut une prise de conscience si non c est tres alarmant ce qui se passe.

    N oublions pas aussi que certains de nos freres font la meme chose aveec les vieilles blanches ici aux USA. Salut fraternel

12    2012-03-18 21:10:10   noulagnon

  • Bonsoir Mr EB_Toutmosis3 alias Khephren vous posez un problème qui touche le noir en particulier mais vous abordez qu une seule phase du problème, pourquoi les hommes noirs se détournent t ils de leur soeur. Voyez la plupart des sportifs noirs qui ont du succès sont toujours accompagnés de femmes blanches, est ce que cela veut dire que leur soeur sensible sont incapable de leur assurer un bonheur à deux. Le problème est plus complexe que cela, le noir quelque soit son sexe est complexé, le noir ne s aime pas et n aime pas son semblable. Les femmes noires n envoient pas que les noirs en prison, pour avoir des papiers la femmes noires peut envoyer n importe qui en prison. J ai assiste à une séance de la fameuse OFPRA, fameuse office français qui attribut le statut de réfugié, les histoires que racontent nos soeurs pour avoir des papiers sont monstrueuses, je n ai jamais entendu de telle monstruosité mais la plupart des membres les croient, alors le noir en général est prêt à tout pour vendre ses frères, nos pauvres soeurs ne sont pas malhereusement les seules à le faire.Nous avons un gros travail d éducation à faire pour nous aimer tels que nous sommes, avec nos défaut et nos qualités et cela passe par le retour aux sources non imposées.

13    2012-03-18 22:45:12   Mawaa

  • Les discussions sous cette rubriques semblent calmes et je voie pour une fois notre orgueil d homme mis à plat. Beaucoup d hommes ont plumés et terrassés par leurs épouses. Mais comment que fait-il qu on en arrive là ?

    En fait, nous ne connaissons pas nos sociétés d origine comme elles sont et comment fonctionnent les rapports homme/femme dans le cadre familial et social.

    En Afrique, il y a un contentieux non avoué entre masculins et féminins. Les premiers sont privilégiés et font des études, formations et apprentissages. Les seconds, frustrés, doivent attendre qu un homme les prennent en mariage. C est dans ces conditions qu elles recherchent le protecteur qui a les moyens d assumer ses charges. Le rapport est faussé lorsque le masculin n assume pas ce patronage.

    Mais les femmes sont plus rusées et calculatrices qu on ne croit. Dès qu elles trouvent l occasion, elles ne manquent pas de sévir et ce, cruellement. Mon ami camerounais a ramené une belle épouse de son Bami natal. Ils ont une fille et la femme l a viré. Le type est venu pleuré chez moi et je lui ai dit que "ta femme admire tes diplomes et ne comprend pas ta pauvreté matérielle. Tu es allé acheté ton problème".

    C est chercher des histoires que de débarquer du Bled une cocotte qui n a jamais appris à se lever à l heure, qui ne sait pas la discrétion et la finesse ou qui est simplement "mal polie". Et qui veut résoudre les problèmes de sa famille et ses frères sur le dos du mari. Toi qui a trimé comme un chameau du désert, tu t es empressé d amener quelqu une qui n a jamais quitté la forêt, n a jamais franchi la savane ou le sahel. Et tu l amènes sur la neige ! (Ne dzi nya na dokoe wo = tu t es trouvé tes propres ennuis)

    Au-delà de ce qui précède, il y a un non-dit : dans nos sociétés au village et en ville, les filles et les femmes peuplent les confréries sorcières ; elles sont lieutenants et marmitières des fraternités d obédience sorcellaire ; nombreuses ont posé une trappe sur leurs 4 lèvres. Le vagin est une enceinte de capture des hommes instruits et ingénieux. Elles ont calculé les bénéfices que leur procurerait le mariage avec tel type ou tel autre naif bonhomme.

    C est ainsi que les hommes venus d Europe et de States sont les grands naifs friqués/riches qu elles zonent. En lui ouvrant le cul, elles savourent la magnifique prise par les mailles des quatre lèvres. Mais en tant que sorcières patentées, elles sont patientes comme le boa ou le rapace qui attend à l affût.

    Le malheureux venu d Occident [Yovodevi] dollarisé et fourré d Euros moins renseigné tombe vite sous tutelle de sa femme. C est cette dernière qui va le chasser de l appartement ou de la maison qu elle va peupler avec les membres de sa famille, à commencer par la belle-mère !

    Alors, quelle solution ? Dans la vie, il y a aussi la mort : mais nos gens Ewe sont trop endormis et se lamentent et pleurnichent de ce qui leur arrive. Il faut anticiper, vendre la maison, cesser de payer les frais et te libérer. Si tu as des testicules, ne perds pas ton temps à vouloir convaincre celle qui a bien calculé ses intérêts. Mais si tu dors, tu dors !

14    2012-03-18 22:46:15   nicklovi

  • Je suis étonné qu il ne se trouve aucune fille ou dame qui réagissent convenablement aux conneries monumentales dites ici.. Je vais donc répondre à la place de nos soeurs, de nos mères qui souffrent tellement de l attitude ignoble, egoïste et sectaire de l homme noir. Pour ma part je n ai aucune pitié de cet homme noir qui bat sa femme mais trouve anormal qu elle aille voir ailleurs..qui lui donne des miettes mais s attend à manger comme un roi.. Il se considère comme Pharaon susceptible de coucher avec plusieurs femmes mais qui doit toujours être accueilli en héros. Je trouve idiot de considérer la femme noire résolument inférieure et de la traiter comme citoyen de seconde zone. Que les dméocrates convaincus que vous êtes, enfin je suppose, accordent si peu d intelligence et de droits aux femmes me sidèrent. Tout doit commencer par le respect et l homme noir a une trop forte tendance à traiter sa femme comme un paillaisson..Les femmes représentent plus de 55% dans nos pays. 55 % c est à dire la majorité d un point de vue démocratique mais l homme noir complètement obnubilé par son désir vain de puissance n a jamais respecté le désir des femmes. Que les femmes s émancipent et vous serrent la vis et bien mes gaillards, j applaudis des deux mains !!!!

15    2012-03-19 07:33:04   noulagnon

  • Emancipation des femmess

    GHANA : Violence conjugale : Près de 2.500 femmes battent leurs hommes au foyer GHANA - ACCRA LE 17 MARS 2012 © koaci.com - Deux mille quatre cent soixante quatre hommes (2.474) hommes ont été battus par leurs femmes au foyer en l’an 2011 au Ghana. Ce constat est le résultat des statistiques que vient de mettre à jour l’Unité Familiale de Soutien aux Victimes de la Violence (DOVVSU), une structure qui est chargée de protéger les femmes et de veiller à une relation harmonieuse dans les couples. Les raisons du passage à tabac de ces hommes malheureux résident dans des questions banales telles que l irresponsabilité, l alcoolisme, l intimidation et surtout le déni des relations sexuelles hors mariage.

    La violence entre époux dans certains foyers au Ghana est entrain de changer de main. Autrefois appelée à tort ou raison sexe faible, la gente féminine est entrain d’inverser la tendance aujourd’hui en portant la main sur les hommes. Selon les résultats des statistiques, le nombre de violence faite aux hommes qui est de 1.528 en l’an 2010 a connu une augmentation de 62 pour cent l’année dernière. Pour battre ou frapper les hommes, les femmes se servent des ustensiles de cuisine dangereux tels que des couteaux, des bâtons et ou des fers à repasser. Selon Freeman Tettey, le chargé des relations publiques du DOVVSU, la nette augmentation de ces chiffres est due à la sensibilisation que mène sa structure qui encourage les hommes à signaler toute forme d’abus dont ils sont victimes de la part de leurs épouses.

    De ce constat Freeman Tettey a révélé que les hommes deviennent de plus en plus nombreux à signaler les abus de leurs épouses parce qu ils ne veulent pas prendre la loi entre leurs propres mains pour se faire auto- justice. Toutefois, il a ajouté une fois les plaintes portées contre les femmes, ces dernières répliquent en disant qu elles ont agi en légitime défense.

    Mais à coté des plaintes des hommes, les femmes aussi continuent par en déposer et ceci vice-versa. Pour l’année 2011, elles ont déposé 15,495 plaintes pour violence conjugale.

    Sur d’autres aspects, l’Unité a enregistré 1.168 harcèlement sexuel, 370 viols, 159 exposition des enfants aux dangers, 5.797 non-entretien, 274 dommage et 139 cas de périls. En plus de ce tableau peu reluisant, la DOVVSU a dévoilé d’autres chiffres à savoir 607 cas de vols, 15 bigamies, 12 sodomies, 86 avortements, 5362 maltraitances des enfants, 20 agressions et 13 enlèvements d’enfants.

    Au delà de ce rapport, ce qui saute aux yeux c’est la violence faite aux hommes. Certains hommes sous anonymat se demandent quel avenir les femmes réservent-elles à leur foyer et à leur progéniture si elles continuent par battre leurs maris.

    Mensah,KOACI.COM ACCRA ; copyright © koaci.com

16    2012-03-19 14:45:37   Dameona

  • Je pense que la Femme Noire est la plus précieuse de nos richesses...Je n’ose pas imaginer ce que feront les Africains sans les Africaines ?????.....C’est une erreur populaire de croire que la Femme Noire est la source des problèmes de l’homme Noir vivant en Occident…

    Merci Mr. Niklovi d’avoir répondu à la place de nos sœurs et Mr. Gbalou d’avoir expliqué la femme Noire à nos compatriotes machos. En lisant les commentaires, j’ai compris que la plupart de mes compatriotes vivent encore au moyen âge avec leurs femmes…..Je crois que certains même ont besoin de traitement pour régulariser leur taux de testostérone….

    Etre Noir et vivre en occident n’est pas toujours facile. Etre Noire, femme et vivre en occident est encore plus compliqué. Nous devons comprendre qu’une femme qui a réussi à vivre dans cette « jungle » ne peut pas se laisser marcher sur les pieds. J’ai un ami qui trouvait inconcevable l’attitude de sa femme noire qui ne préparais pas souvent le diner à temps et il l’a finalement « expulsée….. ». Pourtant aujourd’hui, c’est lui qui fait la cuisine quand sa nouvelle femme blanche discute avec moi dans leur salon……Comme on le dit souvent, « la vie est un choix…et choisir, c’est renoncer »….Apprenons à assumer les conséquences de nos choix au lieu de les blâmer sur nos pauvres sœurs…..

17    2012-03-19 16:34:30   Khephren

  • "Quand on ne sait pas d’où l’on vient, il est difficile, voire impossible, de savoir où l’on va." Dixit Godefroy

    Bonjour,

    J’ai lu avec beaucoup d’émotion toutes les réactions des compatriotes et suis parvenu à la conclusion selon laquelle : il s’agit d’un phénomène très étendu qu’anticipé. J’aime les tentatives d’explication proposées par le compatriote helim-kfam surtout l’essence première de la femme qui serait d’être protégée par l’Homme ; or l’Homme africain, l’Homme noir est quotidiennement dévalorisé, humilié, ridiculisé, amoindri à travers les medias impérialistes…c’est franchement un vrai calvaire journalier d’être un Noir dans les pays occidentaux.

    L’approche ontologique, métaphysique, du compatriote Godefroy vient renforcer de façon très pertinente la piste d’explication déjà annoncée par le compatriote helim-kfam dans le premier post. Ainsi, il y’a fondamentalement un gros problème au sein de notre communauté. Qu’est-ce qui arrive à nos femmes, à nos mamans, à nos sœurs ??? Pourquoi haïssent-elles l’homme noir ??? Les manifestations de ce comportement sont abondamment contées dans les réactions des autres compatriotes (Epou, matadi, JuniorGottlieb, Leude, La parole, etc…) pour que cela suscite une certaine prise de conscience en nous….

    Le sieur Gbalou tente de nous expliquer ce phénomène par "les petits boulots de techniciens de surface ou de plongeurs (en eaux troubles)" des hommes noirs et "leur manque d’intégration" en Occident…est-ce vraiment suffisant ?? La réalité est autre….la blanche (riche ou pas, éduquée ou pas etc.) se jette généralement sur ces noirs-là que nos sœurs n’en veulent pas et semblent être satisfaites. Le plus ahurissant est que nos sœurs ne sont pas prises en retour par l’homme leuco. D’après le US Census Bureau sur 73% de couples mixtes, entendez noir-leuco, l’époux est un NOIR… (http://www.themadisontimes.com/news...) (http://www.prb.org/pdf05/60.2newmar...)

    Il y’a donc un profond contraste. La femme noire qui semble délaisser l’homme noir pour un certain prince charmant se retrouve seule, parfois avec un ou plusieurs gamins sous le bras, le premier mari, généralement un noir, en prison et des enfants sérieusement marqués pour la vie….il y’a un sérieux dysfonctionnement psychologique, psychique, métaphysique, etc… que nous devrions sérieusement discuter, que nos psychologues, nos sexologues, nos spécialistes du comportement humain doivent étudier, diagnostiquer et peut être, prévenir au lieu de tes habituels acharnement sur le noir ou l’africain en général mon cher Gbalou. Pourquoi cherches-tu toujours à vouloir rabaisser le noir dans tes discours, dans tes prises de positions sur ce site…soufrerais-tu d’un afro-pessimisme ??? Ce n’est pas sérieux mon frère…il n’y a personne d’autre que nous pour hisser haut nos compatriotes. Ces compatriotes africains avec leurs p’tits boulots de plongeurs en eaux troubles (sic !) ou de p’tits techniciens de surface (sic !) comme tu le dis ont au moins eu ce souffle patriotique, nationaliste…ce souffle africain tout simplement pour économiser et faire venir leurs dulcinées ici en occident afin de leur donner aussi une chance, est-ce mauvais ???

    Gbalou je suis de plus en plus sidéré & déçu par tes réactions….ce n’est pas sérieux mon frère si t’es réellement noir !!!

    Vie, Santé, Force et Unité !

    EB_Toutmosis3 alias Khephren !

    « L arme la plus puissante entre les mains de l oppresseur est la mentalité de l opprimé » Steve Biko

18    2012-03-19 17:06:38   Jacob ATA-AYI

  • Mon frère Khéphren@la femme noire ne haït pas l’homme noir, mais elle est matérialiste, indépendante, et façonnée de sa culture matriarcale bien avant celles d’Europe. La femme est le miroir de l’homme, elle n’est pas singulière. Le comportement de la femme noire ne se résume pas seulement au statut social, mais à plus de variantes et d’une antériorité aux valeurs des civilisations africaines d’une part et au modernisme d’autre part. Aujourd’hui ce n’est plus seulement les principes traditionnels et les valeurs traditionnelles qui comptent, mais les exigences de la femme, qui varient d’une femme à une autre. (Voyage, culture, travail, disponibilité, soumission, réussite, endurance, humour, manuel, intellectuel). Les féministes sont aussi en Afrique, et désormais les hommes africains doivent comprendre que c’est la femme qui choisit et décide de te garder et non le contraire Regardez le film « où sont partis les hommes » pour comprendre le phénomène des filles noires aux usa et en faire une analogie africaine. La femme noire demande plus de qualités et dès fois des défauts à son compagnon pour y rester. Ecoute le disque « tell me a lie ».de Betty lavette

    Regardez le film « la femme fatale » Chaque femme est fatale lors de son existence, les rois et les empereurs avaient été victimes avant les pauvres. L’histoire de la Rome antique, en Egypte, des royautés en Europe, en Asie, la femme a toujours joué ce rôle de serpent à mordre au moment choisi pour ses intérêts. Les aides de camp choisis étaient les amants des reines. Le refus veut dire mort certaine. Même aujourd’hui si tu refuses les avances d’une femme, tu es soumis à des moqueries, des rires, des pressions, des dénigrements, des diffamations. Ce que femme veut Dieu veut. Même dans la bible pour les croyants, la femme en général a été associée au serpent. Les hommes aussi ne sont pas fidèles, la souffrance a changé de camp. La femme ne fait plus confiance à l’homme menteur, infidèle, peureux, hypocrite qui multiplie les enfants partout même avec les parents de sa propre femme.

    La polyandrie est vécue partout dans le monde sous une forme discrète ainsi que la bisexualité. La femme n’est pas la vierge marie, elle a en elle la manipulation, le mensonge, le mal comme chez l’homme, parce qu’elle est être humain, comme l’homme, avec la seule et unique différence le sexe. La société noire est matriarcale, ce qui veut dire que la société a pour base ainsi que les lois avant la colonisation une organisation sociale, économique et juridique basée sur l’essence même de la femme noire.

    Ce statut que les modernes n’ont pas toujours égalé, permettait à la femme afro-égyptienne d’être Pharaon, femme de pouvoir, grande épouse royale, maîtresse de maison, amoureuse, épouse, mère, femme au travail, initiée ou prêtresse. Elle jouait aussi le rôle de femme vizir, femme d’affaires, divine adoratrice et musicienne des temples Lire les reines d’Egypte, société matriarcale de Méroé.et les lois régissant les sociétés Africaines. Quand on prend l’histoire de la femme africaine depuis l’Egypte, cette culture matriarcale avait permis d’avoir des grands dirigeants féminins tel que les Égyptiennes, Hatchepsout, Cléopâtre, Les Éthiopiennes : Cassiopée et Saba, des reines de renom comme les Égyptiennes Isi, Néfertiti, Néfertari, La reine nubienne Amanishaketo et d’autres reines au Ghana, tel que la reine Akan Pokou, et une puissante armée composée uniquement de femmes dans l’ancien royaume du Dahomey sous l’appellation « Amazones ». La femme peule possède le troupeau et l’homme l’amène au pâturage. Les femmes « GA, Yorouba, ivoiriennes et ghanéennes », sont économiquement très indépendantes. On a vu les nanas Benz, les alladjas,

    Quand j’étais jeune homme, la cantine de bijoux en or se trouvait dans la chambre de ma grand’mère, et non chez mon grand’ père. A Accra, les GA ont interdit le mariage « tassivi nininvi » parce que la fille à un moment donné veut aller faire d’autres expériences, et rend son cousin mari malheureux. Les sœurs et les frères se disputaient et chacun prenait le parti de son enfant.

    Regardez ce qui se passe aujourd’hui au Togo, la prostitution est au coin de toutes les rues. Elles n’ont pas quitté l’Afrique, pour s’en donner à cœur joie, il y a les étudiantes, les femmes mariées, les adolescentes, et les séniors. Hier, c’était discret en Afrique, on les appelait « Avomé police » pas très fidèle, arrondir la fin du mois et aller chercher les bijoux et cadeaux ailleurs. Ce phénomène était un peu freiné par les vodous régissant nos coutumes. Mon frère Kephren, si tu fais une analogie de caractère avec les cultures africaines au Brésil, au Cuba, dans les Antilles, il ya le vodou, pourquoi Veux-tu que le peuple noir qui a amené le vodou avec lui , se sépare du comportement sociologique féminin de nos femmes. Dans les régions du sud, il y a une cérémonie appelée « Afopopo » pour les femmes mariées pour les réintroduire dans le foyer après avoir fait de son mari un cocu ridicule. Mon expérience d’homme, peut me dire que les femmes noires ne sont pas différentes des femmes asiatiques, européennes, indiennes, américaines. Elles cherchent d’abord la sécurité pour leurs enfants, pour elles mêmes pour ne pas mourir de faim et avoir un toit pour ne pas être une SDF. Elles vivent aujourd’hui en occident et même en Afrique, leur vie de femme ouvertement, avec la vie de mère de famille, ce qui déstabilise l’homme africain protégé le plus souvent par sa famille en Afrique et la famille de la fille qui intervient régulièrement pour ramener leur fille à la raison. La société européenne commence à devenir matriarcale, surtout les pays de nord de l’Europe. Dans la communauté asiatique c’est pire, dans la communauté européenne c’est effroyable, dans la communauté américaine, tu peux te retrouver en prison après avoir trop regardé une femme dans l’ascenseur, ou accepter une invitation chez elle et répondre à ses désirs. Dans la communauté arabe, elles ne sont pas différentes. Oui nos femmes veulent être payées directement soit financièrement, ou soit porter le pantalon et la culotte à la maison et mettre leur compagnon en domination totale. Elles cherchent le bonheur, avec sa vie de femme, de maîtresse, d’amante, de maman et d’épouse. Elles veulent garder la main sur leur foyer en rendant leur compagnon malheureux, béni oui oui. Togolaise, Antillaise, Brésilienne, Américaine, Sénégalaise, Ivoirienne, Camerounaise, le phénomène est le même. Une femme européenne vient de demander le divorce à son mari africain pour motif, « son mari va à la messe et est trop sérieux et calme ». Est-ce une raison, un motif de divorce, oui aujourd’hui la femme qui veut vivre une vie énergique, dense, et veut partir souvent en weekend, peut demande le divorce parce que son compagnon travail trop et rate les sorties de weekend avec elle. Hier en Afrique, elles se contentaient d’épouser un cadre, un commerçant, aujourd’hui riche ou pas, ministre ou pas, officier ou pas, elle va aller chercher le complément ailleurs. Si tu refuses, elle te quitte, si tu acceptes tu es malheureux. Hier les hommes avaient trois ou quatre bureaux (Binta, Ayélé, Yékélé, kossiwa), et les femmes étaient très malheureuses. Aujourd’hui elle a 4 bureaux, « le manuel, l’intellectuel, le commerçant, le sportif en plus du « sex toy » avec des fortunes diverses et des disponibilités diverses et les pauvres hommes pleurent, gémissent. Quand la femme utilise des sex- toys, est-ce que l’homme est aussi nécessaire,

    Gbalou@ Je suis en total opposition sur la forme et le fond du posting de Gbalou. En occident, les noirs occupent plusieurs postes de cadres (médecin, expert comptable, comptable, informaticien, enseignant, professeur, juriste, avocat, manager, musicien, sportif, )ils ne travaillent pas autant dans les cafés et les restaurants. Gbalou n’a qu’aller faire un tour à Oxfort street à Londres pour voir le nombre de femmes africaines manager. En France, certes que le chômage frappe en premier la communauté arabe et noire, mais dans la police, à la poste, dans les mairies, dans les banques privées et publiques, il ya autant de noirs qui apportent leurs compétences. Dans les hôpitaux, il y a plus de docteurs béninois et togolais en France qu’au Togo et au Bénin. Il y a plus de cadres compétents dans la recherche qu’au Togo et au Bénin. Il y a plus de comptables confirmés et d’experts comptables qu’au Bénin et au Togo. Il ya plus d’ingénieurs Togolais et Béninois en Europe qu’au bénin et au Togo. Il faut que Gbalou arrête de dénigrer et diffamer la communauté noire qui subit un racisme outrancier. Gbalou sort de ton village pour vivre la société occidentale, pour voir la peur des hommes occidentaux vis-à-vis de leurs femmes. Ils n’ont plus de refuge, ils sont poursuivis partout, émasculés presque dans leur dignité d’homme.

19    2012-03-20 16:54:25   Jacob ATA-AYI

  • Mon frère Khéphren@ l’histoire de l’humanité est pleine de la trahison de la femme comme celle de l homme Les mentalités dans ce domaine n’ont pas évoluées. La femme est vengeresse et rend cash le mal intentionnel ou inconscient de l’homme. L’indifférence la blesse profondément, elle se sent abandonnée. La concurrence d’une autre femme lui est inacceptable, elle se sent méprisée, humiliée et trahir par son compagnon. Elle a la rancune tenace et pardonne rarement à son compagnon. Je ne crois pas qu’il y a une grande différence entre les femmes dans les différentes civilisations. Mais il ya une différence de caractère, et de mentalité comme chez les hommes. La couleur de la peau ne détermine pas trop la différence, mais l’éducation, le milieu social. Aujourd’hui les hommes ont perdu leur repère, Ils sont à la fois à la cuisine, à s’occuper des enfants, à faire la vaisselle, à faire des courses, alors que nos papas et grand’ papas ne jouaient pas tous ce rôle dans le couple. Il n y a plus de domaine réservé à l homme, ni à la femme. Par contre la femme seule peut porter un enfant. Récit biblique de l’antiquité.(Dalila n’est pas femme noire) Dalila, courtisane est approchée par les Philistins, ennemis d Israël, afin qu elle les aide à découvrir le secret de la force de Samson l Israélite. Elle séduit alors ce dernier et essaie par trois fois de lui soutirer ce secret. À chaque fois, Samson lui répond par un mensonge. Lorsque Dalila lui demande pour la quatrième fois de partager avec elle son secret, Samson finit par lui révéler que sa force lui vient de sa chevelure de nazir car il est consacré et dévoué à Dieu. Dalila le trahit alors. Après lui avoir coupé ses sept tresses, elle appelle des Philistins qui crèvent les yeux de Samson, privé de sa force et du secours de Dieu.

20    2012-03-20 18:44:15   Khephren

  • « La société noire est matriarcale, ce qui veut dire que la société a pour base ainsi que les lois avant la colonisation une organisation sociale, économique et juridique basée sur l’essence même de la femme noire(…)cette culture matriarcale avait permis d’avoir des grands dirigeants féminins tel que les Égyptiennes, Hatchepsout, Cléopâtre, Les Éthiopiennes : Cassiopée et Saba, des reines de renom comme les Égyptiennes Isi, Néfertiti, Néfertari, La reine nubienne Amanishaketo et d’autres reines au Ghana, tel que la reine Akan Pokou, et une puissante armée composée uniquement de femmes dans l’ancien royaume du Dahomey sous l’appellation « Amazones ». »

    « Oui nos femmes veulent être payées directement soit financièrement, ou soit porter le pantalon et la culotte à la maison et mettre leur compagnon en domination totale »

    Merci Jacob. Je crois que ton intervention a fait concrètement le tour de ce que furent nos sociétés d’avant et ce qu’elles sont aujourd’hui. Je crois que comme l’a souligné le premier intervenant, nos ancêtres ont perdu la guerre mais cependant il y’a une autre guerre qui est en train de nous être livrée et celle-ci sera plus dévastatrice que celle que nos ancêtres ont perdu…..

    Il s’agit du complot contre la famille noire et l’ennemi a trouvé un appui énorme, un appui puissant : la femme noire. Celle qui a toujours cheminé a côté de son compagnon noir depuis des millénaires, celle qui a toujours été et demeure le pilier de la famille noire….je crois que si nous ne prenons garde, la destruction risque d’être totale cette fois-ci.

    Vie, Santé, Force et Unité !

    EB_Toutmosis3 alias Khephren !

    « L arme la plus puissante entre les mains de l oppresseur est la mentalité de l opprimé » Steve Biko

21    2012-03-20 22:57:35   gbalou

  • Les idées tirées par les cheveux n ont jamais bénéficié de ma complaisance !

    D ailleurs, je ne poste pas mes commentaires pour complaire (plaire comme un con !) !

    A force de lire certains commentaires, rien d étonnant que vos femmes, soit vous tiennent fermement par les cou*lles, soit vous avaient carrément viré depuis longtemps !

    "La femme noire qui semble délaisser l’homme noir pour un certain prince charmant se retrouve seule, parfois avec un ou plusieurs gamins sous le bras, le premier mari, généralement un noir, en prison et des enfants sérieusement marqués pour la vie..."

    You think you re funny... yeah ? Hé ?

    Seriez vous prêt à continuer avec quelqu un qui vous en avait fait miroîter, puis arrivé en occident, se rendre compte qu il passe son temps en prison et vous laisse vous débrouiller avec les 5 enfants ? Ou bien qu il avait menti à tout le monde au pays et qu il est plongeur (en eaux troubles) ?

    Qu avez-vous donc contre la femme africaine ? Quel est donc le problème de nos pauvres compatriotes cocus, venant se consoler et s essuyer mutuellement les larmes sous cet article ??..

    Et pourtant, c est une femme noire qui vous avait porté dans son sein pendant la gestation. C est aussi et surtout une femme noire qui vous avait donné son amour, sa sensibilité et TOUTE son intelligence !

    Imaginez ce qui se serait passé si elle avait resseré ses cuisse sur votre crâne troué comme une passoire à la naissance ?? Humm ?? Vous ne seriez pas là à nous débiter vos déboires ou à nous faire accroire un complôt international des femmes noires ! !!

    S il s agissait vraiment d un problème entre personnes de race noire, alors les hommes noirs avaient dû sérieusement fauter pour en arriver à ce point d émasculation ! Il y avait donc matière à correction !

    Par contre, s il s agissait d un phénomène sociétal n épargnant pas les autres races (blancs, latino, asiatiques, etc), alors là, il faudra commencer à redéfinir la place de l homme dans la société, mais de façon globale !

    Messieurs, un peu de respect pour vos valeureuses mères.

    Je vous remercie.

    - Le Gbalou d Atakpamé

22    2012-03-21 00:12:51   Mawaa

  • Il faut prendre en compte la variable temporelle dans toute organisation. Les sociétés africaines étaient matriarcales, mais elles ont changé suite à diverses dynamiques internes et externes. L économie marchande, la fluidité des moyens de communication et le brassages des cultures ont induit des transformations et des mutations de nos sociétés.

    Contrairement aux sociétés primitives, marquées par des rôles assignées aux différences des sexes, la modernité a apporté une accélération du temps et des valeurs d antan. Le matriarcat primitif est à nos jours davantage symbolique par endroits. On assiste à la prégnance du régime familial patrilinéaire, lequel système s est considérablement érodé : les femmes sont devenues des cheffes de familles (longévité oblige)domestiques plus soucieuses de leurs propres enfants. Les femmes se sont mieux adaptées que les hommes à la logique marchande.

    Ces mutations ne sont toujours pas comprises par beaucoup d hommes. Les conflits, caricaturés comme une haine des femmes contre les hommes, sont plus exacerbés lorsque le mâle pense reconduire un mode familial périmé (en Afrique) dans une société occidentale affranchie des catégories essentialistes.

    Autres temps, autres moeurs. Ce qui serait difficilement entendu par les Kamites adorateurs d ontologie passéiste, dans le présent environnement pluraliste. Beaucoup d hommes pratiquent la sorcellerie et la magie de la corde du feu (Dzoka). Les filles en sont également outillées.

23    2012-03-21 13:07:52   Jacob ATA-AYI

  • Khéphren@mon frère je voulais dire que les pharaons Egyptiens étaient les premiers à introduire le métissage en Egypte. Ils allaient chercher en Grèce et dans les autres régions des femmes indo-européennes pour métisser leurs peuples. En Egypte antique il y avait plein de métissage, les noirs et les araméennes, les juives, les indoeuropéens. La notion de cellule familiale d’aujourd’hui n’a plus rien à avoir avec l’ancienne notion. Nos sœurs sont aujourd’hui des homosexuelles, et font chercher des bancs de sperme pour engendrer des enfants. Ils y a des familles noires homosexuelles qui ont « papa et maman » « deux femmes », la même notion chez les hommes. L’homme noir fonde bien sa famille avec d’autres femmes (asiatiques, amérindiennes, indoeuropéennes) pourquoi ce qui est bon pour l’homme n’est pas valable pour la femme. Dans le matriarcat l’enfant appartient d’abord à la fille, et le père vient en seconde position. Ce sont les enfants de la princesse qui ont droit à devenir roi, et non les enfants du prince. Parce que c’est certain que l’enfant de la princesse a au moins le sang familial, alors que l’enfant du prince peut-être un « enfant bâtard », conçu avec l’amant. C’est la colonisation qui a changé une partie de la règle pour les princes. D’ailleurs en Afrique, il ya des cérémonies pour savoir si l’enfant est réellement du père. Oui nous avons été vaincu militairement, mais nos cultures ont survécues à cette barbarie de l’esclavage et de la colonisation, pas seulement à cause des hommes africains, mais surtout à cause de nos femmes africaines. La femme noire a sauvé l’ethnie noire en dehors de l’Afrique, en engendrant des enfants. Regarde le nombre de millions de noirs afro-américains, afro antillais, afro-brésiliens, afro-cubains aux USA, dans les Antilles, au Brésil, au cuba. Le continent africain vient de rattraper le retard de sa population avant l’esclavage et les noirs seront à côté des indous, et des asiatiques l’une des populations avec qui il faut compter. Certes que tu as raison de soulever ce problème, qui n’est pas nouveau, qui sera toujours d’actualité entre l’homme et la femme en général. Le bouleversement de la société, est très important, et la cellule familiale pour l’homme, n’est pas la même chose pour la femme. La femme est bien à l’aise avec ses enfants, seule même en Afrique. Nos sœurs quittent leurs maris pour rentrer à la maison familiale, ou pour aller construire une maison et vivre leur vie de femme et de famille. La notion judéo-chrétienne, du couple a pris depuis longtemps un coup dans l’aile. La femme n’a pas trop confiance à l’homme mari, parce qu’elle sait qu’elle sera trahit un jour au profit d’une jeune fille. Est-ce qu’elle a raison de penser comme cela, je crois que l’histoire lui donne raison. Les princes, les rois, les empereurs, les président, les riches et les cadres, ont confirmé cette théorie de la trahison de l’homme avec une autre femme plus jeune, plus jolie, une sensuelle. La femme vit chaque fois avec cette notion, alors que l’homme reçoit en face la décision. Pour conclure je te laisse trois anecdotes 1*Un japon part à la pêche le matin, 30 mn après il oublie de prendre un matériel, quand il revient à la maison, il surprend sa femme au lit entrain de prendre son pied avec un jeune homme du quartier, Il sort sont couteau et poignarde sa femme et blesse le garçon qui s’enfuit. Il s’est rendu à la police, et sa vie est finie derrière les barreaux de la prison. 2*Un chinois part en voyage et revient avant l’échéance. Il trouve sa femme au milieu du salon avec une grosse malle, et elle pleurait. Son mari lui demande le pourquoi de ses pleurs. Elle lui répond, je viens de tuer mon amant qui me fait du chantage. Veux-tu m’aider à l’enterrer ? Le mari refuse d’ouvrir la malle pour vérifier et finit par l’aider à enterrer la malle à 5 h du matin. Mon frère Khéphren que feras-tu ? Vérifier l’aider ou la dénoncer à la police ? 3*Un Africain vivant en Europe retourne à la maison pour prendre un dossier, et surprend sa femme au lit avec son amant. Il prend son dossier et retourne au travail sans faire du scandale. Que feras-tu mon frère Khéphren ? Du scandale, battre l’homme ou se battre avec les deux ou les tuer ? Dans ce cas la femme prend toujours la défense de son amant contre son mari. Parce que c’est elle qui l’a fait venir à la maison dans votre foyer.

    4*Je voudrais dire à nos frères hommes noirs que la notion d’amant est important pour une femme comme la notion du second bureau pour un homme. Les pulsions sont les mêmes, sauf les mensonges changent au gré du temps pour ne pas blesser, humilier et mépriser l’autre.

24    2012-03-21 15:53:49   Jacob ATA-AYI

  • Mawaa@au lieu d’écrire n’importe quoi, je me demande si tu connais l’essence philosophique de la société matriarcale et patriarcale. « Renseignes-toi sur la législation européenne en droit fiscal, en droit civile et sur le code de la famille. » La notion de chef de famille est partagée maintenant dans les pays européens. S’il y a une évolution c’est de la société patriarcale occidentale, c’est vers le matriarcat. Les pays nordiques, « le Danemark, la Finlande, l Islande, la Norvège et la Suède, » ont changé leur législation et le code de famille depuis longtemps pour donner à la femme le même statut que dans l’Egypte antique en théorie. Le congé parental dans ces pays c’est valable pour la femme et l’homme pour une durée d’un an. La femme travaille, et est électrice, paie ses impôts, gère des ministères régaliens comme l’armée, la justice, l’intérieur, l’économie Les pays latins (La France, L’Italie, le Portugal et l’Espagne) trainent un peu le pas sur l’équivalent du congé parental entre l’homme et la femme, mais le principe est acquis et devenu une directive européenne. Relis ce que tu as écrit posting 22 « Le matriarcat primitif est à nos jours davantage symbolique par endroits. On assiste à la prégnance du régime familial patrilinéaire, lequel système s est considérablement érodé : les femmes sont devenues des cheffes de familles (longévité oblige)domestiques plus soucieuses de leurs propres enfants. Les femmes se sont mieux adaptées que les hommes à la logique marchande » gbalou@comment peut-on analyser un phénomène qui existe par un seul argument « petit boulot » c’est ridicule et absurde Tu dois avoir une haine contre les noirs, et toute haine aussi intense finira par avoir raison de toi-même.

25    2012-03-21 16:34:20   Khephren

  • « Les idées tirées par les cheveux n ont jamais bénéficié de ma complaisance !D ailleurs, je ne poste pas mes commentaires pour complaire (plaire comme un con !) ! »

    Putain….décidément le sieur Gbalou se donne beaucoup d’importance. Crois-tu sincèrement qu’on te demande de plaire à quelqu’un sur ce site ??? Mais….Hhihihihihihihi tu es à la plaque…on est plutôt sidéré par ta crétinerie, ton étourderie, ta grande mauvaise foi, ton afro-pessimisme de complexé et de vulgaire nègre qui aboie "wouyawouyament" sur ce site, ton intégration et ta réussite en Occident comme si les autres togolais ou africains en Occident vivent uniquement dans les égouts et n’ont pas accédé à un tel niveau de réussite. N’importe quoi !!!!

    Dans ton profond dédain pour les autres noirs et avec ton grand air d’un complexé villageois tout droit parachuté en Occident, tu crois être le seul a travaillé peut être comme un cadre en Occident. Sais-tu ce que les autres font ??? Sais-tu ce que je fais par exemple moi ??? Mais personne ne vient ici le crier bêtement comme toi et c’est cela qui étonne et qu’on dénonce chez toi…putain.

    Relis ton post#9 et découvre l’énormité de tes bêtises et de ta haine envers les autres noirs. D’ailleurs qu’est-ce que toi, Gbalou, apportes-tu concrètement à ta localité (pour parler du Togo) avec ta putaine de réussite occidentale et de grand cadre que tu ne cesses de nous casser les oreilles avec sur ce site ??? Voilà ce qui étonne et rien de plus….

    En plus tu es champion de la manipulation et du mensonge….tu déclares et là je cite :« A force de lire certains commentaires, rien d étonnant que vos femmes, soit vous tiennent fermement par les cou*lles, soit vous avaient carrément viré depuis longtemps ! "La femme noire qui semble délaisser l’homme noir pour un certain prince charmant se retrouve seule, parfois avec un ou plusieurs gamins sous le bras, le premier mari, généralement un noir, en prison et des enfants sérieusement marqués pour la vie..." You think you re funny... yeah ? Hé ? Seriez vous prêt à continuer avec quelqu un qui vous en avait fait miroîter, puis arrivé en occident, se rendre compte qu il passe son temps en prison et vous laisse vous débrouiller avec les 5 enfants ? Ou bien qu il avait menti à tout le monde au pays et qu il est plongeur (en eaux troubles) ? »

    Putain…quelle amalgame ! Et pourtant l’article parle de nos sœurs qui envoient leurs époux en prison à la suite d’une dispute familiale. Ce texte ne traite aucunement de problèmes des noirs en prison à la suite d’une autre affaire que celle relative à un différend familier avec les épouses noires. Tu cherches simplement à distordre le sujet comme tu en as toujours l’habitude sur ce site.

    Tu déclares, je cite :« Qu avez-vous donc contre la femme africaine ? Quel est donc le problème de nos pauvres compatriotes cocus, venant se consoler et s essuyer mutuellement les larmes sous cet article ??..Et pourtant, c est une femme noire qui vous avait porté dans son sein pendant la gestation. C est aussi et surtout une femme noire qui vous avait donné son amour, sa sensibilité et TOUTE son intelligence ! »

    - Commentaire : Encore de l’amalgame ! Franchement, je ne crois pas que j’ai de leçons à recevoir d’un Gbalou dans ce domaine. Putain…je respecte profondément la femme…d’ailleurs j’ai commencé mon texte en adressant un bonjour à ma maman. Gbalou tu fais simplement de la diversion sur ce site et tu devrais avoir honte.

    Vie, Santé, Force et Unité !

    EB_Toutmosis3 alias Khephren !

    « L arme la plus puissante entre les mains de l oppresseur est la mentalité de l opprimé » Steve Biko

26    2012-03-21 19:45:55   helim-kfam

  • Le sueur gbalou, imbu de sa "réussite" ne semble pas toujours comprendre le fond du débat.

    Il ne s agit pas seulement de cas de couples où l homme n aurait pas forcément "réussi" au sens vulgaire où semble le prendre le sueur gbalou (diplôme, titre, belle voiture, belle demeure, ...). Dans les cas les plus critiques que je connais, l homme a tout ça, mais c est jamais assez et surtout cela ne constitue pas une distinction particulière en occident ; alors que le femme, depuis le pays rêvait de quelque chose d exceptionnel concernant la situation de son conjoint ou futur conjoint, rien qu à entendre le nom "Etats Unis", "France", "Allemagne", etc.

    Depuis le pays, la femme voyait son homme à l étranger comme un prince charmant. J ai entendu une femme avouer qu elle s imaginait qu en France, on emmenait même les étudiants en avion pour suivre les cours, en comparaison aux bus du campus qui étaient utilisés à Lomé à une certaine époque...

    Je pense personnellement que le problème se résume en une "erreur sur la marchandise", erreur qui a plus de chance d arriver lorsque l homme qui a souffert en occident pour se faire une situation quelle qu elle soit et qui chaque jour se bat pour se maintenir, va prendre une femme au pays ; laquelle a été habituée à une perception providentielle de la réussite et de la richesse à l image des "réussites" et "richesses" souvent faciles et sans mérite qu elle a l habitude de voir au pays, illustrée par les barons et autres serviteurs et profiteurs du système en place.

    Il est souvent moins risqué pour le couple de se former localement, fusse-il de même la origine africaine, où chacun et chacune connait déjà bien les réalités de la vie locale en occident plutôt que de débarquer une femme du pays qui peinera à faire la différence entre ses rêves et la réalité.

    Hélim.

27    2012-03-22 05:19:18   AdawatoR, AdawaLand

  • Explorons-nous suffisamment les voies mystiques pour nous assurer d une compatibilité réelle et profonde avant de nous unir ?

    La situation évoquée ici trouve son explication dans la banalisation et la désacralisation de nos cultures, rites et cultes les plus sacrés. Aussi bien l homme que la femme africains les sacrifient sur l autel du matérialisme, de l intérêt immédiat et de la facilité.

28    2012-03-22 22:20:03   gbalou

  • x

29    2012-03-23 21:26:54   KamtRâ

  • Respect mon frère Adawator. Me marier ? moi ? j ai dit NON, car c est par là que le loup entre dans la bergerie.

    Vous savez aujourd hui à la différence d hier où la femme venait avec sa mère et son père, aujourd hui c est toute la fratrie, les cousins, oncles, tantes, neveu, nièce, grand père/mère qu elle débarque.....

    Et le temps de t en rendre compte tu es ruiné.

    Il y a un point important que certains ont soulevé, c est l imaginaire de la femme noire qui débarque en Occident parce que son copain, ou mari a réussi à se construire une situation à la sueur du front. Ignorant tout de la situation et de cette réalité de la réussite méritoire, persistent dans son imaginaire les images de la réussite héritées de la vie en Afrique où réussite rime avec chauffeur, bonnes, grande vie de nabab, ignorant qu ici souvent les revenus servent à couvrir une bonne partie des charges : loyers/remboursement d emprunt logement, charges et taxes diverses... et que les économies sont réellement des économies.... bref c est le budget planifié, quelque soit le niveau des revenus car chaque pallier va de paire avec les charges liées au niveau de vie, quartier ou zones d habitation.

    Je pense que tout cela est nouveau et vécu un peu comme un coup de poing reçu en pleine figure, et donc s en suit une descente sur terre, désillusion et déception qui fait qu elle peut finir par se la jouer solo, pensant qu elle peut s en sortir avec les allocations et qu un vrai prince charmant viendra l enlever sur son cheval blanc lui faisant revivre, les épisodes de Dynastie, Palm Beach etc où on voit les acteurs dépenser et gagner de l argent sans trop d efforts.

    Je pense qu il ne faut pas blâmer celles qui sont tomber dans ce schéma, car il en a été de même pour beaucoup d hommes qui ne s attendant pas à voir une princesse venir les tirer du besoin, ont fini par prendre le taureau par les cornes, retroussant leur manche pour bosser, lutter.

    Il faut avoir fait un certain parcours pour comprendre le jeu, et s éviter les raccourcis. La responsabilité de cette dérive des femmes noires, incombe pour une part aux hommes, qui souvent ont commis l erreur de ne pas dire la vérité, sur la réalité en occident à ces femmes à qui ils font faire le grand écart.

    Cette situation n est pas l apanage des seuls hommes noirs, les leucos qui tentent le coup d aller se ramener leur petite négresse en payent le prix quand après la villa avec piscine loué lours du séjour en Afrique, la négresse débarque à Issy-Les-Moulineaux au 20ème étage d une tour, avec parfois l ascenseur en panne les gamins du quartier irrévérencieux, parfois menaçant voire agressant...

    C est bienvenu dans la vie.com ou à OK CORRAL. Comprenez qu à ce stade après le choc de la déception, c est le "sauve qui peut", "chacun pour soi, dieu pour tous" qui devient la règle ; et là on ne se fait plus de cadeau, et tous les coups sont permis. Et la famille qui vous montrait ses dents devient le général en chef qui dirige la guerre qui doit conduire à votre perte, car l oxygène qu elle espérait se révèle du dioxyde de carbone, ses vacances espérées en occident payé avec ton argent de nabab (Simélan) tombe à l eau, sans compter la honte et les railleries qui risquent de ternir leur image qu elle s était construite avec le départ de la fille.

    En réalité il faut bien réfléchir avant, de prendre femme, et si l horizon est sombre s abstenir.

    Moi dans mon cas ne pouvant obtenir mon souhait d une vraie femme kamite, complice, et valeur sure avec qui je puisse aller au bout de certaines idées, j ai préféré m abstenir. Je pense que c est la voie de la sagesse.

    Mieux vaut être seul que mal accompagné.

    Xotep à tous

30    2013-08-05 18:15:36   kanlè

  • Effectivement c est un très beau sujet anthropologique qui doit nous faire réfléchir sur les comportements de nos sœurs une fois qu elles se retrouvent en Occident. Veulent-elles copier sur les autochtones ? On ne le sait...Les autochtones quant à elles, ne se comporteront pas comme le font les nôtres...Qu est-ce qui se passe dans leur tête respective pour qu elles se comportent ainsi ? Comme le dit très bien Kephren et je pense qu il a raison de le souligner dans son analyse : "elles deviennent menteuses, manipulatrices, hypocrites, autoritaires, profiteuses, dominatrices et bornées à la fois..." et tout ceci, je crois, parce qu il y a une loi qui les protège(les femmes battues..). Est-ce que parce qu une loi te protège en Occident que tu aies le devoir ou le droit de mettre le papa de tes propres enfants en prison dès qu il y ait une dispute ? Ce que je veux dire ne dédouane pas les hommes de taper sur les femmes, une femme ça ne se tape pas. Mais puisque nos sœurs savent qu il y ait ce "child support", vous connaissez la suite... Non et c est là que nos sœurs oublient d où qu elles viennent c est à dire nos valeurs et nos principes. Nos valeurs et principes ne sont-ils pas une richesse ? Avons-nous oublié que l Afrique est le berceau de la civilisation humaine ? Suis entièrement et complètement d accord avec Kephren dans ses analyses de spécialiste du sujet. Kephren, si tu fais partie d un laboratoire universitaire des sciences sociales et que tu es entrain de travailler sur un sujet pareil, je te dis que tu es dans la bonne voie dans ton analyse au point de vue scientifique au regard du sujet. Ce que j aime aussi c est que de temps en temps tu interviens dans l arène pour remettre les choses sur les rails. Une très bonne initiative... ! Bonne continuation et bon débat à vous tous et surtout traiter le sujet et rien que le sujet. Parce que il y a certains intervenants qui parlent de bambara, de wolof alors que la langue parlée n a rien à voir dans ce débat mais une question comportementale de nos soeurs...Bien à vous.



 

A propos de l'auteur


EB_Toutmosis3 alias Khephren



Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)